vendredi 15 mars 2013

Pourquoi Aymeric Caron me fait penser à la chèvre Blanquette

Monsieur Caron,

Etant un grand admirateur de votre zèle et votre casuistique, dans leurs formes du moins, vous me faites penser, dans la forme toujours, à un mammifère, herbivore, comme vous, avec lequel vous partagez un grand nombre de particularités notamment la charmante « barbiche de sous-officier » (sic!). Mais ceci n’est qu’un détail.
Le mammifère en question, vous l’avez sûrement deviné, est une chèvre. Vous me pardonnerez certainement cette balourdise sexiste à votre égard, mais sachant que vous êtes un fervent défenseur du tout pour tous, chèvre, bouc, bique, biquet, cabri, chevreau…. quelle différence somme toute à vos yeux ?
Retournons à notre caprin, prénommé Blanquette et je vous saurai -encore- bien gré de ne pas voir non plus, dans ce sobriquet inspiré de la couleur du pelage de la bête, un signe quelconque de racisme de ma part.
Avec vous on ne sait jamais. Revenons donc à nos moutons.
Je ne peux donc m’empêcher de faire le rapprochement, sans pourtant verser dans l’amalgame populiste que vous honnissez tant, entre vos illustres analyses et la non moins illustre histoire de cet ingénu animal.
Ainsi,
Comme Blanquette, vous appartenez à un cheptel, celui des journalistes qui bêlent invariablement par l’intermédiaire de nos organes subsidiés de la bien-pensance, et dans votre cas, notre Al-Jazeera nationale, sur les bienfaits de nos diversités multiculturelles importées.
Comme Blanquette, vous ignorez ou pire, feignez ignorer l’immense danger qui guette nos sociétés suite à l’apport d’une richesse monocultuelle spécifiquement musulmane, ou bien mésestimer les apports ostensibles de cette richesse sur notre civilisation, et sur d’autres civilisations au cours de l’histoire, décimées depuis lors par cette même richesse.
Comme Blanquette, vous connaissez la triste fin de Renaude qui s’est faite bouffer par le loup. Vous savez bien qu’en ce qui nous concerne, l’islam est déjà dans la bergerie et il y prolifère avec votre bienveillance, que celui-ci est en ordre de bataille sur plusieurs fronts et a parfaitement réussi la subtile coordination des revendications et intimidations belliqueuses de ses adeptes dits immodérés, avec la victimisation médiatisée de ses adeptes dits modérés, le prosélytisme faussement inoffensif à tous les niveaux de la société civile et la radicalisation latente et consensuelle de tous ses adeptes.
Comme Blanquette, sous couvert d’une émancipation progressiste synonyme d’une altération profonde du sens de la réalité, vous ne faites que servir la cause de l’islam et desservir celle de vos concitoyens lucides – uniquement cons à vos yeux et à peine citoyens si ce n’est de souche- qui essaient légitimement et objectivement de le combattre.
Comme Blanquette, enfin, vous savez bien que les chances d’intégration ou au pire d’assimilation d’un loup dans une bergerie, sont aussi ténues que celles de l’islam dans n’importe quelle société dans laquelle il s’inocule et que celui-ci, par sa démographie inhérente et par son vote communautariste annexe idéologiquement des territoires de notre pays qui sont devenus les zones de recrutement de ses futurs combattants.
En fin de compte, Monsieur Caron, heureusement qu’il y a cette histoire de Blanquette qui a apporté un peu d’eau à mon moulin, cette histoire de chèvres, de moutons, de moutons de Panurge qui se font lobotomiser avant de se faire massacrer.
« Tu m’entends bien … » Caron :
E piei lou matin lou loup la mangé. »

« Fais-toi donc chroniqueur, imbécile ! fais- toi chroniqueur ! Tu gagneras de beaux écus à la rose, tu auras ton couvert chez Brébant, et tu pourras te montrer les jours de première avec une plume neuve à ta barrette… » Alphonse Daudet (La chèvre de monsieur Seguin).

 Pierre MYLESTIN

Les jérémiades de Mylestin sont en cours de déménagement au http://lesjeremiadesdemylestin.wordpress.com

dimanche 10 mars 2013

Dans nos médias, un musulman "intégré" pratiquant sa foi est toujours dépeint comme pieux, affable, aimable, persécuté. Un chrétien, pratiquant sa foi, c'est plutôt l'intégriste d'office, le xénophobe d'office, l'"islamophobe" d'office et le grand persécuteur, d'office. Cela fait beaucoup d'offices, pourtant quand on lit les textes fondateurs respectifs.

""On m'accuse d'être injuste envers les musulmans et que mon discours envers eux et leur idéologie est partial. Seriez-vous si impartiaux, compréhensifs, indulgents quand vous tenez un discours avec un allemand farouchement adepte de l'idéologie nazie, convaincu qu'elle prime sur toutes les autres et qui essaie -cerise sur le loukoum- de vous rallier à ses convictions ? Je ne suis probablement pas assez flegmatique pour avoir une telle attitude olympienne.

Q. Why do most Muslim rapes go unreported? A. Goats can’t testify.

Qu'est-ce qui nous pousse à vivre en fin de compte, à part la sublime et éphémère illusion d'exister.

""1933 : Heil Hiltler. 2013 : Allah Akbar.

Avec sa complaisance envers l'idéologie islamique, l'Eglise cherche, et trouvera une seconde crucifixion.

"“The problem is not Islamists, it is Islam: a civilization convinced of its superiority and obsessed with its inferiority.” Sam Huntington.

« ‎"Celui qui a vécu jusqu’au bout l’orgueil de la solitude n’a plus qu’un rival : Dieu." Emil Michel Cioran.

« ‎"N'est-il pas étrange de nous voir défendre plus farouchement nos erreurs que nos valeurs ?". Khalil Gibran

L'islam est l'opium halal du peuple arabe.

Il est toujours de bon ton de critiquer l'institution de l'Eglise qui n'est certes pas exempte de critiques. Oserai-t-on en faire le 10ème à l'égard de l'Université d'Al Azhar au Caïre dont les dogmes sont -assez- loin d'être immaculés, sans devoir s'entourer d'un régiment de gardes de corps ou d'un bouclier anti-kamikaze. Avez-vous déjà vu un garde suisse se faire sauter au nom de JC?

Hadith Muslim 97 : "Quand quelqu'un essuie son anus avec les cailloux il devrait le faire un nombre impair de fois." "Religion" de m....

La loi en faveur de l'adoption par des couples de même sexe prônée par les adeptes du progressisme gauchiste ou le syndrome de l'iPhone. Quand l'enfant acquiert le même statut qu'un bien de consommation. Un produit, une contrefaçon libidinale dans le but d'assouvir une pulsion frénétique et narcissique de faire transparaître de manière ostentatoire son statut socio-culturel. Quand on nous les broie menu avec le retour au naturel, comment comprendre cette déviance à vouloir imposer à l'enfant dès son plus jeune âge un état de fait qui contrecarre la quintessence de ce que la nature a réussi si admirablement à façonner.

A tous les musulmans qui se sentent blessés par la vérité sur leur idéologie. Mieux vaut être blessé par celle-ci que d'être décervelé par un culte trompeur. L'islam est une secte pestiférée qui a détruit toutes les civilisations dans lesquelles il s'est inoculé, apporté la misère, la pauvreté, l'ignorance et la guerre dans tous les pays qu'il a envahi. Donc, si vous pensez que l'islam une religion de paix c'est que vous êtes en mort cérébrale.

""L'islam . Comment peut-on prendre au sérieux une religion qui vous dicte à la fois comment prier son dieu et se torcher le cul?

Contrairement au communisme où il était question d'une idéologie greffée sur une population de souche, l'islam est une idéologie importée PAR une population allochtone, qui ne s'en défera PAS, l'imposera au début par des moyens légaux , puis par la violence une fois qu'ils seront en nombre adéquat.

La France n'a jamais connu, un gouvernement dont les membres détestent autant son histoire, ses valeurs, sa culture et ses traditions, que celui de François Hollande.

Au pays de Socialie, un citoyen de droite soupçonné et blanchi est toujours plus coupable qu'un citoyen de gauche inculpé.

‎"L'Algérie brandit son drapeau et fête ses 50 ans d'indépendance. Je ne suis pas sûr que la France puisse le faire en 2062."

"L'on est en train de mettre sur pied une dictature du relativisme qui ne reconnaît rien comme définitif et qui donne comme mesure ultime uniquement son propre ego et ses désirs. " Si je dis que c'est du Dalaï Lama, tout le monde s'ébahit d'émerveillement d'un air ahuri. Si je dis que c'est de Benoît XVI, c'est collégialement : quel ringard.

""Il y a un demi siècle :"Arrêtons de stigmatiser les musulmans" aurait donné de la part des bienpensants prémodernes "Halte à la naziphobie"

La déliquescence du tissu social commun, l'abâtardissement culturel, la déchéance civique, la décrépitude de l'enseignement et son nivellement volontaire vers le bas, l'avancement de l'immigration musulmane et la déconstruction civilisationnelle au décours, le dépérissement moral, l'étiolement de nos traditions, tout cela, pour la gauche bienpensante est synonyme de progressisme. Moi j'appelle ça du nihilisme.

""Individual Moslems may show splendid qualities, but the influence of the religion paralyses the social development of those who follow it." Winston Churchill »

Une lapalissade halal : islam, jihad et islamisme ne font qu'un. Chacun sa trinité.

""Quand le mal a toutes les audaces, le bien doit avoir tous les courages." Beaumarchais. »

Avec Souchon, c'était l'Utra Moderne Solitude. Avec Hollande c'est l'Ultra Mensongère Normalitude.

samedi 2 mars 2013

La première question à se poser en rapport avec l'islam serait : est-ce qu'on le considère comme une mouvance strictement religieuse ou bien une idéologie qui comprend notamment des aspects juridiques dans ses fondements. Dans le second cas : il suffit de poser la question : est-ce que deux systèmes juridiques, dont les fondements sont par ailleurs diamétralement opposés, peuvent-ils cohabiter sur un seul territoire?


Il nous faut une guerre civile

Il en est de certaines castes de nos sociétés, de certains grands intellectuels, d'experts, de journalistes, de politiciens, pour qui le monde s'arrête au seuil de leurs convictions moralisantes et pour qui les avancées destructrices qu'ils prônent et qui minent les fondements de notre société sont tout simplement synonymes de progrès. Ces visionnaires aveuglés par leurs propres certitudes réfutent en particulier, avec véhémence et désinvolture, toute vérité sur la réelle nature de l'islam qui contredit leurs théories intellectuelles aliénées. Et l'actuel Président de la République ainsi que la cohorte de ses collaborateurs, ne sont-ils pas, ni plus ni moins que les minables bouffons de l'islam ?

Que faut-il pour leur faire comprendre que les affirmations d'islam en France, d'islam de France, d'islam avec la France, d'islam pour la France, d'islam qui fait partie intégrante de l'Histoire de France, ne sont que des affirmations trompeuses et mensongères et que la seule et unique vérité est qu'il n'y a qu'un seul, unique et indivisible islam, celui qui est contre la France, celui qui défend exclusivement la cause de l'islam, celui du Coran et des Hadiths.

Que faut-il pour leur faire comprendre que le temps passe et que l'islam, avec leur aide, et celle de ses collaborateurs islamo-complaisants, de sa démographie galopante, de son immigration spécifique incontrôlée et incontrôlable est en train de nous envahir irrémédiablement.

Que faut-il pour leur faire réaliser que l'intégration forcée dans nos sociétés de l'intégrisme profondément intrinsèque à l'islam constitue un grave danger pour notre civilisation, comme bien d'autres anéanties avant nous, qui ont essayé en vain d'assimiler l'inassimilable.

Que faut-il pour qu'ils se mettent à l'évidence que l'islam ne reconnaît aucune frontière, aucun pays, aucune civilisation à part celles bâties sur ses fondements belliqueux, car le peuple de l'islam ne reconnaît aucune valeur, aucune loi, aucune religion autres que celles qui l'unissent dans l'unique et indivisible Oumma, la grande nation qui unit tous les adeptes modérés et immodérés. Car l'islam a vocation à dominer le monde, soumettre les autres,le non-musulman étant ostensiblement défini dans les textes fondateurs de cette idéologie comme l'ennemi à soumettre, à persécuter, à massacrer.

Que faut-il pour qu'ils constatent que l'islam oeuvre principalement par l'écrasante majorité de ses adeptes dits modérés, faussement complaisants, faussement conciliants, faussement démocrates, faussement tolérants, qui induisent sciemment en erreur l'opinion sur la véritable nature de leur idéologie et qui n'ont jamais manifesté et ne manifestent jamais aucune réserve, aucune critique à l'égard de leurs coreligionnaires dits immodérés ou envers les préceptes inhumains, intolérants et inflexibles exultés dans le Coran.

Que faut-il pour qu'ils réalisent que l'islam est en ordre de bataille sur plusieurs fronts et a parfaitement réussi la subtile coordination des revendications et intimidations belliqueuses de ses adeptes dits immodérés, avec la victimisation médiatisée de ses adeptes dits modérés, le prosélytisme faussement inoffensif à tous les niveaux de la société civile et la radicalisation latente et consensuelle de tous ses adeptes.

Que faut-il pour qu'ils admettent qu'actuellement l'islam a clairement renoué avec l'âge d'or de ses conquêtes, à la seule différence que ses foutouhates contemporaines se font actuellement sans verser aucune goutte de sang, mais celles-ci sont menées de manière sournoise, calculée, patiente, inexorable voire définitive et lorsque ses adeptes seront majoritaires viendra le temps des persécutions sanguinaires, de la soumission ou l’élimination de tous les non-musulmans, glorifiant ainsi le véritable message de cette idéologie.

Que faut-il pour qu'ils assimilent que tous les masochistes impénitents et pénitents pathologiques qui s'autoflagellent par les incessants discours de repentance, ne font que servir la cause de l'islam et desservir celle des citoyens lucides qui essaient de le combattre. L'islam, idéologie sadique par excellence leur rendra dûment la monnaie de leur pitoyable masochisme.

Que faut-il pour qu'ils voient que l'islam est en train de devenir effectivement la religion de l'Europe car l'Europe ne veut plus de sa religion historique. Quand les imams remplaceront nos curés, les minarets nos clochers, les prières de rues nos processions millénaires, nous regretterons amèrement les symboles, les traditions, la morale humaniste définis par une religion éclairée et bien plus tolérante, représentée par des individus avec qui la discussion est constructive.

Que faut-il pour qu'ils comprennent que quand l'islam devient majoritaire il est infailliblement agressif, tortionnaire et tyrannique, dévoilant ainsi sa véritable et unique nature, qui incite explicitement ses adeptes à persécuter des millions de mécréants réduits en esclavage et ignoblement maltraités sans relâche parce qu’"infidèles". Car l'Islam est une civilisation et l'Occident une autre, et il n' y a jamais eu de place pour les deux sur un même territoire, et l'histoire a clairement montré ce qu'il advient des populations autochtones quand l'islam vient à dominer.

Que faut-il pour qu'ils admettent que l'islam modéré n'existe pas, tout comme l'islamisme, son corollaire médiatique, les deux termes n'étant que des affabulations sciemment mensongères créées de toutes pièces afin d'anesthésier notre esprit critique envers le seul et innommable islam, idéologie fasciste explicitement criminelle contre l'humanité conçue par un psychopathe déviant et sanguinaire.

Que faut-il à toutes ces féministes hystériques, ces lobbys homosexuels, ces intégristes laïcards, pour leur faire comprendre que leur ridicule combat mené contre nos valeurs culturelles et cultuelles, se retournera contre eux le jour ou dominera l'islam.

Que faut-il pour qu'ils conçoivent que l'islam, par sa démographie inhérente et importée et par le vote communautariste qui en découle a réussi à annexer idéologiquement certains territoires de notre nation qui sont définitivement perdus géographiquement, et que ces mêmes territoires de France sont devenus des zones de recrutement des futurs combattants de l'islam pour déclarer la guerre au peuple de France.

Il leur faut une guerre civile, dont l'issue est plus qu'incertaine.

Pourtant.
N'est-il point écrit et répété inlassablement dans nos médias, par nos experts, par nos philosophes, par nos dirigeants, par nos journalistes, que l'islam est la meilleure idéologie qui soit, que les musulmans, sont les meilleurs personnes qui soient, et que tout ce qui n'est pas islam doit être moqué, humilié, bafoué, profané, détruit.
Pourquoi alors tant d'obscurantisme de notre part, tant de rejet envers une idéologie sur laquelle nous avons des préjugés si négatifs. Peut-être en l'embrassant comme le souhaitent nos élites, nous la reconnaîtrons enfin à sa juste valeur et nous pourrons enfin profiter de ses magnanimes subtilités.

Ou peut-être alors devrions-nous tout simplement ne pas essayer de comprendre, nous résigner, fermer les yeux et faire définitivement le deuil de la France.

""Que faire des musulmans une fois le Coran interdit ?

4 pistes possibles :

1- Paris Charles-de-De Gaulle.
2- Orly.
3- Nice Côte d'Azur.
4- Marseille Provence.

Si la société occidentale veut se suicider. C'est son choix. Mais je lui souhaite plutôt une longue agonie, une agonie volontaire suite à l'annihilation de ses fondements. Une agonie longue et douloureuse suite à son islamisation.

""Interviewer un musulman sur les préjugés que les occidentaux ont de l'islam. C'est un peu comme interroger Goebbels sur les préjugés que nous avons des fours crématoires.

"Ich bin ein Berliner". John F. Kennedy le 26 juin 1963. "Ich bin ein Muslim". Les "allemands" et turcs adeptes de la religion d'amour de paix et de tolérance.

Comment concevoir que l'écologie soit systématiquement de gauche, alors que le socialisme n'est que pure pollution de l'esprit.

Le fruit du mariage de l'occident et de l'islam est équivalent à celui d'un couple homosexuel : naturellement stérile. Et à l'instar d'une telle relation, il y a toujours un des deux qui se fait ...

""Le mariage pour tous, n'est pas "donner un droit à une certaine minorité" mais ôter le droit naturel le plus basique des enfants. Celui d'avoir un père et une mère.

""Un bon musulman est un non musulman. Il suffit de peu de chose.

Extrait d'un texte de Robert Poinard, Vicaire Général aux armées "... Le christianisme n’est pas violemment éjecté de la sphère publique mais tranquillement banni de tous les espaces de la mémoire collective, de tout notre inconscient culturel. Nous vivons une entreprise de reniement paisible, insidieux, et politiquement correct en diable. Les idéologues pervers qui promeuvent une telle laïcité de renoncement, de déni et de nettoyage par le vide montrent par là leur ignorance crasse de la nature humaine et font le lit de futures guerres civiles. Tout d’abord la population française issue de l’immigration, comme tous les étrangers vivant dans notre pays, assimilent ce rejet du religieux à un refus de Dieu et renforcent encore le mépris profond dans lequel ils tiennent l’occident, terre d’athéisme. Et cela justifie encore davantage toutes les formes de « guerres saintes » qui se livrent sur notre sol contre une Europe devenue terre païenne d’où Dieu est banni. Voilà comment nous fournissons avec la plus grande complaisance les bâtons qui nous rosseront et les bombes qui nous frapperont ! L’Europe, dans un masochisme irrationnel et suicidaire, refuse de reconnaître ses racines judéo-chrétiennes. Sa fin est donc inéluctable car, c’est une certitude, ceux qui renient leurs racines sont sans avenir."

François Hollande, son gouvernement, son islamophilie, sa bienpensance tiers-mondiste, sa flopée de ministres-artistes. On dirait les enfoirés qui improvisent une chanson ringarde pour les restos du coeur. Des enfoirés pour des repas exclusivement halal.

Pour avoir l'espoir de sortir vainqueur, l'européen de souche doit récupérer sa fierté violée et condamnée par les actes de repentance perpétuelle. Malheureusement, les fondements sociaux, culturels et cultuels sur lesquels doit se baser théoriquement toute fierté ont été annihilés. Annihilés par ce même européen de souche.

Un catholique qui n'est pas trop pour le mariage gay c'est un intégriste mais un musulman qui est pourtant résolument contre c'est un modéré.

Viande de cheval. Le massacre, version tronçonneuse, lors des festivités couleur hémoglobine - pour changer un peu du "classique" couleur café; festivités "religieuses" donc, des adeptes éco-halal d'une certaine idéologie d'amour de tolérance et de paix, où on égorge des moutons à la chaîne, on rejette leurs carcasses dans les poubelles publiques de la capitale, est, quant à lui perçu comme une véritable richesse culturelle et cultuelle importée, propagande médiatique à l'appui. In fine, il y a deux classes de moutons victimes de cette diversité importée : les innocents moutons qu'on égorge et les autres moutons, de Panurge et bien plus cons, coupables de voter pour ceux qui cautionnent les méfaits de cette diversité. Les premiers ne méritent pas ce qu'il leur arrive, les seconds mériteront bien ce qui leur arrivera si ils ne se réveillent pas bientôt. Au galop.

Le citoyen de souche broie du noir. Immigration, islamisation, antiracisme, insécurité, incivilités, déculturation...... ...... On dirait qu'on broie du blanc. Tout simplement.

""On nous les broie haché avec la viande de cheval d'origine roumaine. Si le mammifère ongulé était de race arabe, peut-être aurait-on mis un voile sur cette affaire.