samedi 17 novembre 2012

Petite jérémiade. Si après lecture impartiale, pragmatique, dépassionnée et exclusive des Evangiles (Matthieu, Marc, Luc et Jean), on entame la tâche d'en dénaturer raisonnablement le message ou de critiquer objectivement la signification des principes, alors on est soit très très intelligent soit très très con.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire