jeudi 1 novembre 2012

Commentaire de Rosaly sur Dreuz

Excellent article, dont la lecture devrait interpeller tous les apologistes de l’islam de tolérance, d’amour et de paix, d’un islam de France, de Belgique, d’Allemagne, d’Angleterre, etc. etc. Dans la réalité, il n’y a qu’un seul islam, un seul coran, un seul « prophète ».

Les responsables de cette situation anormale et malsaine sont les partisans aveugles d’un multiculturalisme à tout prix, inconscients des dangers qu’une telle politique fait planer sur nos démocraties, prêts à brader nos libertés, nos droits, notre histoire, notre culture, notre foi à leurs chimères.

L’islam, pour ces promoteurs d’une société multiethnique, d’un « melting pot » sans âme, semble être le moyen idéal pour y parvenir, tout comme l’idéologie nazie l’était pour les adeptes de l’époque d un monde nouveau, parfait, aseptisé, dominé par la race dite supérieure, réduisant au statut d’esclaves les « races » dites inférieures.

Or, l’islam est une idéologie arabe, aussi barbare, impérialiste, colonialiste et totalitaire que ne l’était le nazisme, dont ce dernier s’en était d’ailleurs inspiré. L’islam n’est pas une « « religion » de conscience, de croyance ou de spiritualité privée, c’est une « religion » politique et des plus impérialistes.

Pour allah, les non musulmans ne sont jamais des victimes innocentes et ils méritent les châtiments destinés aux viles créatures. D’où le silence des musulmans dits « modérés » et leur manque de compassion envers les victimes non musulmanes d’attentats ou leur indifférence à l’égard du génocide des minorités chrétiennes, bouddhistes, et autres en terre d’islam . De plus en plus, l’idée que la justice doit être rendue selon les principes de la charia, fait son chemin dans l’esprit des musulmans, même chez les musulmans qualifiés de « modérés ».

Respecter l’enseignement d’allah est une obligation pour tout bon musulman et refuser l’impunité aux délinquants musulmans devient un acte raciste, injuste. Ce qui explique les émeutes quand un « jeune » » est tué en refusant un contrôle ou lors d’affrontements avec la police, par exemple. Un non musulman n’a pas le droit de tuer un musulman, ni de violer une musulmane, l’inverse par contre est permis.

L’islamisme ou islam radical est le vrai visage de l’islam, il n’est pas une déviation de l’islam, mais la pratique de cette idéologie dans toute son intégralité. Et ce n’est pas être islamophobe ou extrémiste que de l’affirmer. Il n’y a pas un gentil islam de paix et une déviance, l’islamisme, liberticide et belliqueux, mais un seul islam.

Dans l’esprit des musulmans, l’islam est une religion universelle et ils espèrent qu’un jour l’humanité entière embrassera cette « « « religion ». L’islam est un code de vie et toutes les sociétés doivent y adhérer.

Si des populations immigrées envahissent l’Occident avec des valeurs, diamétralement opposées aux nôtres, comme c’est le cas depuis quelques décennies, dans le but de détruire notre civilisation, notre démocratie, l’Occident a le devoir de les combattre, en imposant ses lois et par des moyens militaires, en cas de violences, afin de défendre nos valeurs fondamentales.

Il ne faut pas oublier que les jihadistes divisent le monde en 2 sphères : le monde islamique et le monde non islamique. Et si un jour, il y a un combat, ce sera entre ceux qui aiment la liberté, la paix et l’humanité et ceux qui veulent imposer l’esclavage, la guerre et la divinité lunaire à l’humanité.

Les peuples colonisés par l’islam ont été étouffés et leurs civilisations détruites . Ce même scénario attend l’Occident si nous laissons prospérer les divers jihad, car théologiquement, c’est le devoir sacré du musulman de combattre les forces des ténèbres, représentées par l’Occident, il ne peut y avoir un autre Dieu qu’Allah et le terrorisme est un moyen d’y parvenir.

Ce qui explique la raison pour laquelle aucun « savant » de l’islam, aucun pays musulman ne condamne le terrorisme. Comme le mode de vie occidental est en contradiction directe avec le dogme islamique, il devient la cible préférée de tout bon musulman. Le jihadiste interprète donc correctement le coran.

Combien de pays musulmans pratiquent la démocratie, le libéralisme, le respect de la vie privée, de la liberté individuelle, la liberté d’expression, la liberté de conscience ??? Aucun, car toutes ces valeurs ne sont pas compatibles avec l’islam et elles doivent être combattues, ainsi le veut allah!

Et contrairement à ce que les apologistes béats de l’islam essayent de nous faire croire, sur la nature pacifique de l’islam, ce dernier s’est toujours répandu par la guerre sainte. Le jihad n’est nullement allégorique et le coran est loin d’être un recueil de poésie et la sanglante histoire de l’islam est là pour le confirmer.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire